Font Size

Menu Style

Cpanel

Armerie Royale

Galleria Beaumont

L’idée d’instituer un musée dédié aux armes naquit après la fondation de la “Regia Pinacoteca” (Pinacothèque Royale), ouverte en 1832 dans les salles de Palazzo Madama. La future Galerie Sabauda présentait au public les principales œuvres d’art des collections dynastiques : c’est pourquoi la grande Galerie du Beaumont, annexée au Palais Royal, se vida de son contenu. Dans ce même palais, à partir de 1833, commença la récolte de «toutes les armes antiques possédées par les différentes institutions» et, en particulier, celles en provenance des arsenaux de Turin et de Gênes ainsi que celles provenant de l’Université et des collections privées des souverains. La même année, le roi Charles-Albert acquit l’importante collection du scénographe milanais Alessandro Sanquirico ; l’auteur de la vente fut le capitaine Vittorio Seyssel d’Aix qui dans les années suivantes enrichit l’Armerie de différents objets provenant du marché des antiquités de Paris. Le musée, ouvert au public en 1837, présentait un arrangement suggestif: à la décoration du dix-huitième siècle de la galerie idéalisée par l’architecte Filippo Juvarra et réalisée par le peintre de Cour Claudio Francesco Beaumont, s’opposait la disposition des objets dans les vitrines et sur les parois, selon un goût pour le gothic revival cher au romantisme européen.

En 1839, fut acquise la considérable récolte d’armes et armatures des contes Martinengo de Brescia; en trois ans,  l’architecte Pelagio Palagi porta la Rotonda à terme; dans ses vitrines néoclassiques furent installées les armes et les armoiries parvenues au musée après 1848 et, principalement, celles des guerres du Risorgimento; après 1878, ce secteur s’enrichit des collections données par Charles-Albert et Victor-Emmanuel II. Au cours de la première moitié du XXe siècle, les collections personnelles de Humbert Ier et de Victor-Emmanuel II ainsi que des objets liés aux guerres d’Afrique et aux guerres mondiales accrurent ultérieurement le patrimoine de l’Armerie.

A partir de 1998, l’Armerie a été l’objet d’une série d’interventions dont le première fut la restauration du grand escalier d’honneur conçu par Benedetto Alfieri, suivie par la restitution du «Medagliere»; elles terminèrent en 2005 avec la réouverture de la Galerie du Beaumont et la récupération de la configuration historique qui avait été modifiée en précédence pour l’adapter à des critères muséographiques plus rigoureusement philologiques.

 

 

 

 

 

Directeur: Alessandra Guerrini

Piazza Castello, 191 - 10122 Torino

Tel:  +39 011 54384358 - Fax:  +39 011 5188063

e-mail:  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

www.artito.arti.beniculturali.it

 

Logo UNESCO


Submit to DiggSubmit to FacebookSubmit to Google BookmarksSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

SEGRETARIATO REGIONALE PER IL PIEMONTE
PALAZZO CHIABLESE - Piazza San Giovanni 2 - 10122 - Torino
Orario apertura al pubblico: 9,00 - 12,00 e 14,00 - 17,00 (chiusura uffici 18,30)
Ufficio Stampa: +39 011 5220409 - E-Mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. - P.E.C. Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. (ricezione solo da P.E.C.)

privacy

Vous êtes ici : Home Lieus de la culture Musèes Armerie Royale